Drone Days 2019 – Epic Fail 3


Je me suis rendu pour vous, ce samedi 16 mars, au salon annuel du drone de Bruxelles, le nommé “drone days”, organisé pour cette année 2019 à Bruxelles Expo au palais 4.
Jusqu’à présent je m’y suis rendu chaque année, excepté l’année dernière, pour essayer de découvrir les dernières nouveautés, tendances et machines du moment.
Excepté l’an un (et encore), première édition du salon, après chaque visite je déchantais méchamment et promettais de ne plus jamais y mettre les pieds tant était immense ma déception.
Je n’ai pas pu résister et m’y suis rendu pour vous une nouvelle fois.
Qu’en sera t il donc cette année !? mystèèèèère ou misèèèèère?

J’ai pris mon petit baluchon avec mon pique-nique, l’ai jeté au fond de la voiture, me suis lancé à pleine vitesse sur l’autoroute (120km/h c’est déjà bien avec les nids de poules et les radars de vitesse) et ai parcouru les 62km qui me séparait de ce cher et tendre salon.
Redirigé directement sur le parking en suivant le marquage du hall des expositions, BAM…! 10€ dans les dents pour se garer sur un bout d’asphalte dégradé.
Ça fait mal mais bon, c’est Bruxelles expo qu’il faut blâmer…
Je suis sorti de la voiture fier comme un paon, excité comme une jeune jouvencelle et ai marché… marché.. marché jusqu’à trouver l’entrée du salon (qui était bien balisée via un traçage au sol); si vous vous y rendez c’est route 4 ou hall 4.
Arrivé devant l’entrée, j’entrevois un drone “hunter” de l’armée et sa cabine de contrôle… MiaM!!!

Je fais la file tout excité pour recevoir mon ticket d’entrée; Seulement deux personnes devant moi arrivées en même temps, bizarrement ça ne se pousse pas aux portillons…

Re BAM… 10€ dans ma tronche pour l’entrée… soit… je dégaine mon entrée VIP pour avoir le full accès aux stands (ouais non je me la pète, mais c’est juste un ticket d’entrée gratuite que j’ai réussi à gagner, je ne suis pas fou au point de payer pour ça) et ce sésame me donne l’accès au tant convoité et très recherché salon “Drone days”.
Je regarde vite fait le drone de l’armée et son poste de pilotage qui attire toute les convoitise.
… Mouais, en soi le drone est sympa car on ne voit pas ça à sa porte tous les jours, mais la cabine de pilotage est digne d’un film des années 70-80.. j’ai mieux dans mon labo ! …

Et je me lance plein pot à la recherche des innovations et dernières inventions –> Je cherche encore !
Premier stand: un magasin; Sur les tables sont présentés les dji et yuneec que l’on croise partout.

Je fais ensuite rapidement le tour des 15 petits stands de l’allée principale, dans laquelle on croise parfois un visiteur égaré.
Entre les 2 pellés qui offrent des service ou la prise de photos, les stands qui ont perdus leur représentant (qu’on retrouvera surement recroquevillé et pleurant dans un coin) et ceux pour lesquels on ne sait pas ce qu’ils offrent.. C’est assez minable!

Vite, trouvons l’allée numéro 2 !!!
Déception… Il n’y a pas d’allée 2!
Juste un énooorme stand en plein milieu, lui aussi vide de visiteurs, qui représente les services offerts par celui qui a créé le salon (stand bâti à la démesure de son égo) .

Ainsi qu’une énooorme volière, qui prend la moitié restante de l’espace du salon “drone days”, dans laquelle une petite équipe de pilotes chevronnés s’attellent à faire des démonstrations en vol de micro drones en immersion.
Dans cette volière, le publique peut s’essayer au fpv en double commande (un instructeur possédant aussi une radio rattrape les erreurs) mais là encore, malgré le dynamisme des instructeurs, le publique ne fait pas file contrairement aux années précédentes.

Pendant ce temps, le petit magasin qui tient un stand juste a coté de la volière, s’amuse a faire voler un drone jouet au dessus du publique.
En s’écrasant parfois entre les gens.. c’est moyen niveau sécurité quand même !!! et VIVE l’exemple !!!

Voilà le tour est fait… heureusement l’entrée donne aussi accès au salon de la photo, salon dans lequel vous pourrez voir ce que les grandes marques de ce secteur offrent.
Du gros télé-objectif, au compact professionnel, en passant par les trépieds, steadycam et autres, vous pourrez flâner et regarder quelques jolies photos affichées sur les murs…
C’est quand même plus charmant qu’un tour chez mediamarkt qui offrent le même matériel mais sans les jolies photos aux murs.

Tellement perdu dans tout cet espace que j’ai même trouvé un compagnon.

Bref, si vous voulez perdre une heure ou deux de votre temps de vie, être dépouillé de 20€ et ne rien connaitre en plus de ce que vous ne savez déjà, je vous invite à visiter le salon du drone 2019 à Bruxelles expo… ou pas !

A bon entendeur,


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Drone Days 2019 – Epic Fail

  • Zozo87

    Il est grand temps que le petit monde du drone Belge comprenne que la corruption et la concurrence déloyale sont les armes utilisées par l’organisateur de ce salon pour tenter d’asseoir son monopole sur le milieu.
    Un salon organisé dans le seul but de faire sa pub, les autorités invitées gratuitement sur le salon (interdit), de graves soupçons de corruption du SPF et du cabinet Bellot, la non présence de ses concurrents sur le salon, les énormes conflits d’intérêts illégaux au sein de son entreprise, la mainmise sur la fédération du drone belge (dont il est administrateur), la création d’un groupe Facebook “officiel” sur le drone belge dont il éjecte les membres qui ne satisfont pas ses exigences.
    Rien ne tourne rond autour de cette entreprise, et en plus leurs formations sont nulles. Je suis bien placé pour le savoir.
    Tous mes contacts vont à la BDS, et ils en sont enchantés. A bon entendeur…